Le livre

Le carnivore a le blues. Paradoxalement c’est la consommation de viande qui a permis à l’homme d’échapper à l’animalité et lui a permis de coloniser toute la planète.

cover - smallCet ouvrage décrit comment l’homme a transformé les autres animaux en comestibles éliminant ainsi de son espace vital tous ses concurrents. Il montre que la viande est l’aliment-symbole de la victoire de l’homme sur la nature, de satisfaction gastronomique, symbole de pouvoir, de richesse.

Il montre que la richesse des nations est liée à la consommation en viande de sa population.  Cet ouvrage expose et discute la sarcophobie (phobie de la viande) actuelle et les condamnations de la viande, médicales, économiques ou écologiques. Il montre que l’homme moderne est entre l’enclume et le marteau, face aux défis posés par les deux fléaux sociaux que sont l’obésité et de la sarcopénie (diminution de la masse et de la force musculaire).

Il montre que dans l’état actuel de l’homme et de l’économie, la consommation de viande apparaît être la seule solution aux problèmes posés par ces deux fléaux.

L’ouvrage est disponible en livre électronique (ebook) au format Kindle et peut être obtenu ici.